• Mafolielivresque

Le tambour à l’oeillet rouge de Serge Berthou

Éditions : Éditions Maïa

Date de sortie : 8 juillet 2020


Synopsis :

En ce mois de janvier 1808, deux armées impériales envahissaient l’Espagne : celle du Général Dupont de l’Étang, composée de jeunes conscrits sans expérience et celle du Maréchal Moncey, constituée de régiments provisoires bâtis à la hâte avec les résidus des compagnies restées dans les dépôts. Le prétexte à cette intrusion était de constituer une base arrière pour l’armée du général Junot qui allait occuper le Portugal, récalcitrant au blocus continental ordonné par Napoléon.

Tolérées au départ, les armées impériales s’attirèrent au fur et à mesure de leur avancée dans la péninsule l’hostilité de la population. De nombreux éléments féminins suivaient les Armées de Napoléon en campagne : vivandières, blanchisseuses, prostituées, femmes ou maîtresses d’officiers. Violette, une cantinière nouvellement promue et Octave, son fils, qui ambitionne d’être tambour sont entraînés dans ce flot d’hommes en armes, comme de simples graviers dans le torrent. Leur itinéraire les conduira de Bayonne à Madrid où ils seront pris dans la fournaise des émeutes du 2 mai…

Voyage initiatique. Violette devra gérer ses contradictions : robustesse physique acquise par l’âpreté de la vie quotidienne mais fragilité de sa condition féminine et complexité de ses émotions dans un univers mâle où règnent en maîtres l’adrénaline et la testostérone. Octave, le jeune tambour, suivra un chemin semé d’embûches qui le mènera sans transition de l’enfance au monde adulte dont il découvrira d’un coup la cruauté et le caractère impitoyable.

Mon avis :

Violette veuve de guerre et son fils Octave se joignent aux armées de Napoléon pour une campagne en Espagne.

Ils vont connaître les joies, les déceptions, la séparation et de magnifiques rencontres.

De Bayonne à Madrid, on suit les aventures de ces deux protagonistes.

Un sujet parfaitement maitrisé, des descriptions plus que réalistes, le tout avec une écriture fluide et soignée.

La première partie parait un peu longue entre les renvois en bas de pages et la quantité de détails. Le rythme s’accélère en deuxième partie nous livrant une belle histoire au coeur de l’Histoire avec un grand H.

J’ai bien aimé.

Je remercie Serge Berthou pour cette découverte.

Amoureux de l’Histoire ou passionnés de l’époque Napoléonienne, cet ouvrage est pour vous.

16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout