top of page
  • Photo du rĂ©dacteurMafolielivresque

đŸŽ™ïž DIDIER FOSSEY : L’ INTERVIEW !

DerniĂšre mise Ă  jour : 18 mars

Photo : Isabelle Desaulve


Ancien flic de terrain, Didier Fossey, a accepté de répondre à mes questions pour cette 4Úme interview. Je vous laisse découvrir son univers littéraire.


MERCI INFINIMENT DIDIER POUR TA PARTICIPATION ET TA GENTILLESSE


Il voit le jour à Paris il y a quelques décennies.

AprĂšs une quinzaine d’annĂ©es passĂ©es Ă  servir dans le domaine de la restauration et notamment Ă  bord du paquebot « Le France », il dĂ©cide d’ouvrir son propre restaurant dans le Sud Ouest placĂ© sur l’itinĂ©raire bis « Paris Espagne ».

En 1983, Ă  quelques kilomĂštres en amont la flĂšche verte change de direction. On ne peut pas survivre avec comme clientĂšles les clubs de 3Ăšme Ăąge et les Ă©quipes de rugby.

Il tourne mal et devient flic



  • Qu’est-ce qui t'a poussĂ© Ă  Ă©crire ? Et pourquoi le thriller ?


La lecture a toujours fait partie de ma vie, je lisais beaucoup lorsque j'Ă©tais enfant, je lis toujours beaucoup. L’écriture est venue naturellement. Des petites choses rigolotes pour faire marrer les copines et les copains en internat, surtout les copines d’ailleurs. Et puis des textes plus Ă©voluĂ©s, sur des cahiers que j’ai retrouvĂ©s lors d’un dĂ©mĂ©nagement. L’envie d’écrire est revenue, avec une prĂ©dilection pour le polar, Ă©tant moi-mĂȘme policier. L’évidence Ă©tait lĂ  : un an aprĂšs, « Tr@que sur le web », mon premier polar, était Ă©ditĂ©.


  • OĂč Ă©cris-tu? À quel moment de la journĂ©e ? Combien de temps consacres-tu Ă  l’écriture ? 


Je n’ai pas d’endroit spĂ©cifique pour Ă©crire. Tout me va : un coin de table pour poser mon portable, une tablette dans le TGV, un salon de jardin
 Pas de moment privilĂ©giĂ© non plus, une petite prĂ©fĂ©rence pour le matin. Je peux Ă©crire plusieurs heures d’affilĂ©e, ou juste quelques minutes, tous les jours ou une fois par semaine, il n’y a pas de rĂšgle Ă©tablie.


  • T’inspires-tu de ton expĂ©rience de flic de terrain pour Ă©crire tes livres ?


Bien Ă©videmment mon expĂ©rience de flic de terrain me sert Ă©normĂ©ment. Je m’inspire de situations, d’anecdotes, d’ambiances, et mes anciens collĂšgues « habitent » mes personnages.


  • Fais-tu un plan ou ton histoire vient Ă  toi d'elle-mĂȘme ? As-tu besoin d'une ambiance particuliĂšre (musique, lumiĂšres, etc 
 ) 


Pour mes histoires, pas de plan. J’ai une idĂ©e, le dĂ©but, un vague cheminement qui peut Ă  tout moment dĂ©vier, la fin vient tout naturellement
 ou pas. Je n’ai pas besoin d’ambiance particuliĂšre pour Ă©crire, mais surtout pas de silence, il faut du bruit, de la musique, de la vie.


  • Comment fais-tu tes recherches pour les lieux, les personnages, afin d’apporter du rĂ©alisme Ă  ton histoire ? 


Je m’inspire de lieux que je connais, si je ne connais pas
 « Google maps » est mon ami. Les personnages, en revanche, me sont inspirĂ©s par des gens que j’ai connus, que je connais ou que j’ai croisĂ©s mĂȘme briĂšvement. J’ai besoin d’une image pour faire exister le personnage. Si j’ai besoin de renseignements particuliers pour assurer la cohĂ©rence de mes intrigues, je m’adresse Ă  des copains mĂ©decins, artificiers, pompiers, magistrats.


  • Il me semble que tu vas publier prochainement un nouveau livre, peux-tu nous en parler ?


La sortie de mon prochain polar est prĂ©vue pour cet Ă©té avec une nouvelle maison d'Ă©dition. Les annonces vont bientĂŽt commencer Ă  arriver sur les rĂ©seaux. Ce sera une histoire trĂšs sombre, avec un personnage particuliĂšrement malĂ©fique, des enquĂȘteurs attachants et, en « guest star », la prĂ©sence de « Boris Le Guenn » mon enquĂȘteur fĂ©tiche. J'ai hĂąte d'y ĂȘtre et de pouvoir vous en parler en dĂ©tail.


  • Pour terminer cette entrevue, je te laisse le mot de la fin



Je te remercie de m’avoir donnĂ© la parole, afin de permettre Ă  de futurs lectrices et lecteurs de faire connaissance avec mes polars et de dĂ©couvrir mon univers d'Ă©criture.



Pour découvrir l'univers littéraire de ce grand auteur de polars, je vous invite à cliquer sur les livres ci-dessous :

















Didier Fossey, aux cĂŽtĂ©s de 21 autres flics ou ex-flics, auteurs reconnus, rĂ©unis pour un recueil de nouvelles : 22 v’lĂ  les flics.


ÉditĂ© et vendu au profit exclusif des orphelins de la police. Des nouvelles inĂ©dites, autour de l’enfance...mais pas que.




Implosion écrit par Didier Fossey avec la complicité de son épouse Isabelle Desaulve. Ils signent un polar captivant.




 

En bref :

Rencontre avec Didier Fossey lors du salon L’Automne sera noir en 2022 au Deschaux (39).


J’ai dĂ©couvert sa plume avec Tr@que sur le web. Un polar addictif Ă  l’intrigue bien ficelĂ©e, au suspense bien maĂźtrisĂ©.


Vous pouvez suivre Didier Fossey sur :


DĂ©couvrez mes chroniques pour :






âžĄïžÂ Prochaine interview :


Je vous proposerai une rencontre avec Diane Garance, une auteure de polar-comedy.


Elle nous entraĂźne dans des histoires lĂ©gĂšres et pĂ©tillantes qui prennent vie sous sa plume, et mĂȘle habillement humour, situations cocasses et rebondissements.




74 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page