top of page
  • Photo du rédacteurMafolielivresque

La momie palermitaine de Gilles Del Pappas

Éditions : M+ Éditions

COLLECTION NOIRE

Date de sortie : 04/04/2024



Del Pappas, La momie palermitaine, Ma Folie Livresque

Synopsis :

Février 1990. Constantin est seul sur son voilier, le Némésis. Esther est allée dans sa famille et Houman en classe de neige. Lors d’un apéro au bar des pêcheurs, il rencontre deux jeunes femmes, une Anglaise, et une Sicilienne : Giada, qu’il se propose d’accueillir sur le Némésis. Ils font l’amour.

Au petit matin, elle a disparu en oubliant un sac fermé par une étrange serrure. À l’intérieur du sac, une ignoble horreur. Constantin poussé par la curiosité et son désir de revoir la jeune femme, débarque dans la capitale sicilienne pour retrouver Giada et lui rendre son bien.

Il va alors se trouver embarqué dans une quête palpitante jusqu’à Corleone, patrie de tous les mafieux où Giadaest retenue captive, mais il n’est pas au bout de ses surprises…



Mon avis :

Dans La momie Palermitaine, nous suivons Constantin alias "le Grec", un épicurien. 

Il fait la connaissance de Giada. Mais à son réveil, elle a disparu, laissant une mallette au contenu pour le moins étrange.

Constantin se lance à sa recherche. Sa quête l'amène à croiser la mafia sicilienne, intéressée par le mystérieux contenu de cette mallette.

Ce polar atypique se distingue par l'attitude inattendue de Constantin face aux dangers qui l'entourent. Au lieu de céder à la peur, il conserve une certaine nonchalance et profite de la dolce vita.

L’humour omniprésent et l’approche insouciante de Constantin contrastent avec les situations souvent périlleuses et les rencontres peu amicales qu'il fait. Celui-ci peut déstabiliser, mais il contribue à l'originalité du récit. 

Gilles Del Pappas parvient à maintenir un équilibre entre légèreté et noirceur, offrant un polar unique qui, malgré la désinvolture de son protagoniste, n'oublie pas de révéler la sombre nature humaine.

Malgré quelques longueurs dues aux descriptifs de paysages et de la gastronomie locale, ce roman est à lire au second degré, pour une immersion dans une Sicile à la fois pittoresque et dangereuse.

Merci à Marc Duteil et à M+ Éditions pour cette découverte. Une lecture plaisante.

Si intéressé : ici













**********************************

Cette chronique pour La momie palermitaine de Gilles Del Pappas est menée par Marie-Laure, blogueuse et chroniqueuse de Ma Folie Livresque

N'hésitez pas à laisser un commentaire ou me contacter


14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page