• Mafolielivresque

Le poignard de Goya de Serge Berthou

Éditions : Il est midi

Date de sortie : 11 octobre 2021


Synopsis :

Mai 1808 : Après les émeutes de Madrid et la répression sanglante de «El Tres de Mayo» les troupes du général Dupont de l’Etang descendent vers l’Andalousie. C’est un chemin semé d’embûches, d’escarmouches, de guet-apens qui les attend. Le danger peut surgir derrière chaque rocher, derrière chaque arbre. Mobilisé contre l’envahisseur le peuple espagnol se défend en inaugurant un nouveau type de combat : la guérilla.


Se met en place l’engrenage inévitable : les exactions entrainent des représailles – maisons incendiées, fusillades sommaires. Un cran supplémentaire dans la férocité est franchi au fur et à mesure de l’avancée des troupes napoléoniennes… Les soldats isolés sont une proie pour les navajas, une cible pour les «cuadrillas». La traversée des sierras par des défilés bordés de précipices, l’attaque des convois, le soulèvement du moindre village, l’impossibilité de s’approvisionner vont faire de ce parcours un véritable enfer.


Dans ce flot de quelques milliers de combattants, noyées parmi les fantassins, les cavaliers et les pièces d’artillerie, des femmes essaient de survivre : maîtresses, épouses d’officiers, blanchisseuses ou cantinières. L’une d’elles, ballotée de régiment en régiment, -malgré les affres liées à la peur, à la faim, à la soif, aux maladies de peau, aux angoisses du lendemain - gardera intacte son envie de vivre une passion amoureuse : celle qu’elle éprouve pour un lieutenant des marins de la Garde. Elle fera tout pour que leurs chemins se croisent, acceptant de faire partie d’expéditions périlleuses dans le seul but de le retrouver, avec le secret espoir que lorsque tout cela sera fini, elle rebâtira avec lui une vie normale, aura un foyer, des enfants…


Mon avis :

Après Le tambour à l’oeillet rouge, on retrouve Violette, cantinière dans les armées Napoléonienne lors de la campagne d’Espagne.

Au travers de ses aventures, de ses amours et de sa relation avec les différents corps d’armées, Serge Berthou nous décrit avec justesse et précision cette campagne qui tournera au désastre.

Un subtil mélange de roman et de faits ainsi que de personnages historiques font de ce livre un ouvrage agréable à lire.

Une narration et des descriptions soignées dignes d’un Alain Decaux.

J’ai bien apprécié cet opus et vous le conseille.

Si intéressé : https://nouveautes-editeurs.bnf.fr/annonces.html?id_declaration=10000000725356&titre_livre=LE_POIGNARD_DE_GOYA


27 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout