top of page
  • Photo du rĂ©dacteurMafolielivresque

đŸŽ™ïž SEBASTIEN JULLIAN : L’ INTERVIEW !

DerniĂšre mise Ă  jour : 12 avr.


SĂ©bastien Jullian

Photo : SĂ©bastien Jullian



Pour cette 7Ăšme interview, je suis ravie de vous prĂ©senter SĂ©bastien Jullian, auteur de thriller dont son dernier « On l’emportera dans la tombe » paru en 2023.


Il a accepté de nous dévoiler, en répondant à mes questions, son univers littéraire.


MERCI INFINIMENT SÉBASTIEN POUR TA DISPONIBILITÉ ET TA GENTILLESSE


Sébastien a 43 ans et vit en IsÚre. Il travaille pour un éditeur de logiciels sur la région grenobloise et gÚre une équipe de 10 personnes environ, basée sur la relation client.


Il commence l'écriture en 2018 et a déjà 4 romans édités.


DualitĂ©, son premier roman est publiĂ© en 2018 chez Atramenta. Le berceau du talion paru aux Ă©ditions Nouvelles Plumes (en exclusivitĂ© France Loisirs en 2019) et en sortie nationale en 2021, aprĂšs une premiĂšre version autoĂ©ditĂ©e. En 2021 est paru, aux Ă©ditions Évidence publiĂ© dans la collection Clair-Obscur dirigĂ©e par Laurent Fabre, Des profondeurs je crie vers toi. En 2023, aux Ă©ditions Inceptio, sort On l’emportera dans la tombe.


Il est fan d'oeuvres cinématographiques et littéraires. Il est aussi passionné de musique, notamment le Heavy Metal et supporter de l'OM.


  • Qu’est-ce qui t'a poussĂ© Ă  Ă©crire ? Et pourquoi le thriller ?  


Je suis quelqu’un qui fonctionne sur des coups de tĂȘte. Chez moi, rien n’est vraiment prĂ©parĂ© ou calculĂ©. Lorsque  j’ai changĂ© d’emploi, j’avais 1h30 de train aller-retour par jour et je cherchais comment m’occuper. L’idĂ©e d’écrire m’est venue naturellement, dans le but de faire dĂ©couvrir les histoires que je pouvais imaginer.

Le thriller a toujours été mon genre de prédilection, que ce soit dans la littérature ou le cinéma.

J’aime le rythme, le cĂŽtĂ© suspense, angoisse, rebondissements mais aussi la manipulation et le jeu que l’on peut crĂ©er avec le lecteur.


  • Le sujet de ton livre « On l’emportera dans la tombe » s’est-il imposĂ© de lui-mĂȘme ?


Je suis un auteur camĂ©lĂ©on, c’est le terme d’une lectrice qui se reconnaitra.

Mes romans ont des styles et thĂ©matiques trĂšs variĂ©s. Je ne veux pas m’enfermer dans une Ă©criture trop cloisonnĂ©e.

J’aime jouer sur plusieurs terrains : le psychologique, les thĂšmes sociaux, l’émotion, le cĂŽtĂ© enquĂȘte avec une action rythmĂ©e. Mais je suis aussi un amateur de paranormal et de surnaturel.

Dans « On l’emportera dans la tombe », je voulais rĂ©unir les codes du polar avec une thĂ©matique qui pousse le lecteur Ă  remettre en question son cĂŽtĂ© cartĂ©sien. L’emmener aux portes de la folie.

Le sujet, que je ne peux pas rĂ©vĂ©ler sans spoiler, vient de nombreuses recherches personnelles mais aussi de ma propre rĂ©ponse Ă  cette question : « Quelle pourrait ĂȘtre votre plus grande peur ? ».


  • OĂč Ă©cris-tu ? À quel moment de la journĂ©e ? Combien de temps consacres-tu Ă  l’écriture ? 


J’écris en gĂ©nĂ©ral sur des sĂ©ances trĂšs courtes, 45 minutes au maximum, et souvent dans le train, ou parfois , mais trĂšs rarement, chez moi quand je suis vraiment isolĂ©.

Dans le casque, il y a du gros son, du Metal, obligatoirement dans une langue Ă©trangĂšre. Cela me permet Ă©trangement de me concentrer et de m’enfermer dans ma bulle.

C’est important pour moi de na pas rester trop longtemps Ă  Ă©crire pour ĂȘtre efficace. Par contre entre deux sĂ©ances, mon esprit avance, imagine, dĂ©termine la suite des Ă©vĂ©nements


  • Fais-tu un plan ou ton histoire vient Ă  toi d'elle-mĂȘme ? As-tu besoin d'une ambiance particuliĂšre (musique, lumiĂšres, etc
 ) ?


Je n’aime pas le terme de plan, Ă  mon sens trop scolaire. Cela soutient l’idĂ©e que le dĂ©roulĂ© d’un roman devrait impĂ©rativement ĂȘtre figĂ© avant de dĂ©buter l’écriture.

Non, je dĂ©marre avec un squelette, quelques passages clĂ©s et les diffĂ©rentes thĂ©matiques. J’ai Ă©galement une liste de personnages mais qui n’est pas dĂ©finitive.

Il m’arrive trĂšs souvent au fur et Ă  mesure de l’écriture, de rajouter des protagonistes, des Ă©vĂšnements
 Il faut laisser continuellement l’inspiration et l’imagination s’exprimer, c’est mon avis.


  • Comment fais-tu tes recherches pour les lieux, les personnages, afin d'apporter du rĂ©alisme Ă  ton histoire ? 


Dans « On l’emportera dans la tombe », la plupart des lieux de l’intrigue sont proches de mon domicile. Donc je les dĂ©cris avec des vestiges de mes diffĂ©rentes visites et randonnĂ©es. Mais ce n’est pas systĂ©matique dans mes autres romans.

Parfois j’aime aller en terrain inconnu, dans des lieux que je ne connais pas personnellement. Ou mĂȘme carrĂ©ment les inventer.  Dans ce cas, je me documente avec Internet ou des chaĂźnes YouTube. J’essaye par contre de rester au maximum en France car je ne suis pas un auteur qui cherche Ă  emmener le lecteur dans des lieux trop atypiques. Ce n’est pas non plus ce que j’aime lire.

Je veux que tout le monde puisse se dire « Ok, je visualise, cela pourrait ĂȘtre moi, cela pourrait ĂȘtre mon histoire ou celle de mes proches »

Ma particularité : je cherche toujours l’originalitĂ© et la nouveautĂ©. Mon imagination est ma plus forte alliĂ©e. En gĂ©nĂ©ral, je fais surtout des recherches pour m’assurer qu’un fait divers n’est pas arrivé  et non l’inverse.


  • Pour terminer cette entrevue, je te laisse le mot de la fin..


Le mot de la fin ? Merci Marie-Laure pour cette initiative et pour ton soutien. Merci aussi Ă  tous les lecteurs qui me suivent que ce soit depuis l’auto-edition, l’aventure France-Loisirs ou derniĂšrement lors de rencontres en salons et dĂ©dicaces.

On se revoit trÚs bientÎt, et toujours avec le sourire !




Pour dĂ©couvrir plus amplement l'univers de cet auteur de thriller, vous pouvez vous procurer ses livres soit aux Ă©ditions Atramenta, Nouvelles Plumes, Évidence ou Inceptio.




SĂ©bastien Jullian. On l'emportera dans la tombe

Prix Coup de CƓur du Jury Noir Charbon 2022


Un home-jacking vire au bain de sang, laissant derriÚre lui la mort inexpliquée d'un des cambrioleurs. Le lendemain, un homme se jette sous un train devant une foule médusée.

Alors que des Ă©vĂšnements troublants se multiplient, deux lieutenants de police se retrouvent chargĂ©s de l'enquĂȘte qui les plonge dans l'abĂźme de l'inexplicable.

Quel sombre passĂ© se rĂ©veille subitement, insinuant ses ombres sinistres au cƓur d'une affaire en apparence ordinaire de cambriolage et de suicide ?

Peut-on rĂ©ellement se contenter d'une approche rationnelle pour dĂ©mĂȘler les fils de cette sombre toile ?


« Une plongĂ©e au cƓur d'une enquĂȘte percutante et tortueuse, oĂč les ombres du passĂ© se mĂȘlent Ă  un prĂ©sent troublant, dĂ©fiant les certitudes et rĂ©vĂ©lant les secrets les plus sombres. »




Vous pouvez aussi découvrir la plume de Sébastien Jullian dans ces collectifs :


SĂ©bastien Jullian. Sang pour sang thriller mais pas que
Sébastien Jullian. Itinéraires noirs







 

En bref...


J'ai découvert la plume de Sébastien avec Des profondeurs je crie vers toi.

Une belle découverte.

Un thriller noir, mĂȘlĂ© d’ésotĂ©risme, dans lequel l'auteur donne l'opportunitĂ© Ă  un enfant maltraitĂ© de pouvoir se venger.


Un auteur trÚs agréable et sympathique qui a toujours le sourire !








Vous pouvez suivre SĂ©bastien Jullian sur :



DĂ©couvrez mes chroniques pour :













 

âžĄïž Prochaine interview :


Je vous proposerai une rencontre avec Florent MAROTTA, un ancien militaire et officier de police judiciaire. Il compose des fictions sous forme de thriller et de Fantasy.



439 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page